consommateurs

Foire aux questions

Qu’est-ce que le programme Melior?

Il s'agit d'une charte d’engagements volontaires des entreprises du secteur agroalimentaire pour améliorer la santé des Québécois via leur assiette.

Améliorer l’offre alimentaire, c’est quoi ?

C’est rendre nos aliments meilleurs pour la santé, tout en conservant leur bon goût, évidemment.

Quel est l’objectif de Melior?

Améliorer la santé des Québécois. Si les entreprises améliorent leurs produits, forcément, il y aura un impact sur la santé publique.

Quelle est la priorité de Melior?

Notre priorité est simple : avoir le plus grand nombre d’entreprises possible qui améliorent leur offre nutritionnelle

Avez-vous des priorités d'action, par exemple privilégiez-vous la réduction de sel, de sucre ou de gras?

Notre objectif est de permettre aux gens de consommer des produits améliorés, nous laissons le soin aux entreprises de proposer ces améliorations. Il est certain que le sel et le gras sont prioritaires, mais l'augmentation de fibres, par exemple, ou la diminution des portions ne sont pas à négliger.

Comment vous différenciez-vous des autres initiatives, comme Visez Santé par exemple?

Melior ne vise pas à attester d’un produit santé, mais bien à confirmer l’engagement de l’entreprise à améliorer son offre nutritionnelle. Melior n’est pas un logo que l’on retrouvera sur un produit, mais bien un processus rigoureux auquel l’entreprise décide d’adhérer. C’est bien important de différencier produit santé versus produit amélioré. Melior propose un produit sur lequel on s’est penché pour qu’il soit meilleur pour la santé.

Quels sont les critères pour déterminer que les engagements proposés sont suffisants?

Le seul critère est le suivant : est-ce que les changements proposés auront un impact significatif sur la santé publique ? Par exemple, si une compagnie diminue de 10 % le gras d’un de ses produits qui n’est pas très populaire, l’impact risque d’être moins important qu’une réduction de 4 % de gras de son produit qui est le meilleur vendeur.

Que se passe-t-il si l’engagement pris par l’entreprise ne se réalise pas?

L’entreprise ne sera plus en mesure de s’afficher Melior. De plus, nous publierons une fois par année l’Indicateur Melior, qui comprendra différents indicateurs, notamment les entreprises qui auront complété leurs engagements, le niveau d’avancement des autres, ainsi que celles qui ne réalisent pas leurs engagements.

Combien d’entreprises ont adhéré jusqu’à présent?

Nous sommes très fiers d’avoir déjà 3 Chartes de signées en moins d'un an : Pacini, Commensal & Cie et les supermarchés IGA. À titre comparatif, en France, pays pionnier de Melior, la première charte a pris un peu plus de temps à être signée.

Est-ce que Melior est reconnu par le gouvernement?

Oui. La démarche a l’aval du gouvernement. Melior est soutenu par l’ensemble des partenaires, incluant le ministère de la Santé.

Comment le programme est-il financé?

Le programme est financé par l’organisme Québec en forme.

Melior va-t-il attester qu’il s’agit d’un produit santé?

En aucun cas! Melior atteste de l’engagement de l’entreprise à améliorer son offre nutritionnelle. Melior, du latin « améliorer » confirme qu’il s’agit d’un produit amélioré, mais non d’un produit santé.

Comment saura-t-on quelles entreprises sont Melior?

Melior fera une campagne de promotion grand public et les entreprises pourront également faire connaître leurs engagements, comme dans le cas d'ISO par exemple. Les entreprises Melior sont aussi affichées sur notre site Web.

Pourquoi les entreprises ne peuvent-elles pas simplement mettre le logo sur leurs produits?

Parce que le rôle de Melior est d'accompagner les entreprises dans leur démarche d'offrir des produits meilleurs pour la santé et d'attester de cette démarche à titre de tierce partie. Nous ne jugeons pas prioritaire d'ajouter un logo supplémentaire à la cacophonie de logos existante! Par ailleurs, rien n'empêche les entreprises d'indiquer « réduction de 10 % de sel » sur leur produit. De plus, le consommateur pourra facilement trouver l’information et constater que la démarche est rigoureuse.