Retour Nouvelles

Retour sur le Canadian Food Summit 2013
2013-04-24

Le 9 et 10 avril dernier avait lieu à Toronto le deuxième Sommet canadien de l'Alimentation. Des acteurs de l’industrie agroalimentaire de partout au pays étaient présents pour discuter des principaux enjeux ainsi que des meilleures pratiques en alimentation. L’équipe Melior assistait au Sommet et dresse pour vous la liste des initiatives d’amélioration de l’offre alimentaires qui ont particulièrement retenu son attention.

Deux programmes se sont démarqués, il s’agit de l’Apple School, développé en Alberta et du FoodShare Program de la ville de Toronto.

Apple School est une initiative qui permet l'éducation des saines habitudes de vie aux élèves de l'école primaire en intégrant des fruits et légumes de façon régulière dans l'alimentation des enfants. Ils ont mené des recherches qui démontrent avec efficacité la corrélation entre l'influence psychologique et les changements de comportements. La formule est simple : il s'agit d'utiliser des modèles inspirants, de récompenser les actions positives et d'utiliser la répétition de la consommation d’aliments sains afin d'apprendre à aimer quelque chose d'inconnu. Le but ultime de ses efforts est de faire en sorte que le choix facile soit le choix santé. Par exemple, chaque école inscrite au programme bénéficie d’un intervenant spécialisé pour guider le programme à l’interne. De plus, des jardins sont aménagés dans l’enceinte de l’école pour favoriser l’apprentissage et permettre aux enfants de s’impliquer dans le processus et d’ainsi développer le goût de la découverte.

Le FoodShare Program quant à lui se diversifie de mille et une façons. Depuis leur création en 1985, le FoodShare vise la justice sociale, le travail à la création d’innovations et de reproductions, la recherche de solutions évolutives et la création d’outils aidants à lutter contre les problèmes alimentaires universels. « Nous facilitons le développement communautaire et l'autonomisation de la terre vers le haut, en cultivant la conscience et la construction de la citoyenneté, en renforçant la participation des individus et des communautés ainsi qu’en s'efforçant d'améliorer l'accès à des aliments sains et bons » explique Debbie Field, directrice du programme.

Ces derniers aident près de 155 000 personnes mensuellement. Par l’éducation globale, les cours de cuisine, les jardins collectifs, les ateliers pour enfants et plusieurs autres initiatives, le FoodShare améliore les habitudes de vie et de consommation des gens chaque jour.

Il est intéressant de constater que d’autres initiatives voient le jour un peu partout au pays. Qui sait, il est permis de penser que le programme Melior pourrait éventuellement être implanté dans les autres provinces afin d’inciter les entreprises de partout au pays à se joindre au mouvement collectif.
Pour plus d’information :